memoire de Plouider
Slogan du site
Descriptif du site
Commémoration du 8 mai 2013
Article mis en ligne le 26 septembre 2013

par GAC Yvon
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Visite auprès des enfants de l’école Notre-Dame-de-la-Sagesse à Plouider

Hommage à une veuve et à un orphelin de la Résistance.

JPEG - 68.7 ko

Lors de la journée citoyenne préparatrice à la commémoration du 8 mai qui s’est déroulée à l’école Notre-Dame-de-la-Sagesse de Plouider, nous avons écouté attentivement le témoignage émouvant de René Roudaut, fils de Georges, pharmacien à Lesneven, éminent résistant du réseau Alliance de la région qui a été interné et exécuté au camp de Natzwiller Struthof, seul camp, sur les 203 existants, situé en France dans le Bas-Rhin.
Sa mère fut héroïne d’une époque difficile où il lui a fallu être mère, être père, être maman, être papa et rester femme encore. Il a fallu tout rebâtir de la famille amputée, de la famille endeuillée, de la famille orpheline du résistant qui était parti pour que vive sa Patrie. Il en a fallu du courage pour dire au petit René que son papa ne reviendrait plus, qu’il ne le connaîtrait jamais. Il avait deux mois à la mort de son père.
Alors, quand aujourd’hui René vient témoigner avec beaucoup d’émotion, nous comprenons que la guerre meurtrière peut tuer beaucoup d’hommes, mais qu’elle peut tout aussi bien meurtrir cette dame résistante, cet enfant orphelin. Nous, anciens combattants, l’avions peut-être oublié, nous, les tueurs égoïstes survivants, qui pensons que tout seul nous avons contribué à sauver la patrie. Merci René pour ce poignant témoignage, de vouloir rester digne malgré l’épreuve passée et celle plus apaisée du présent affronté, car le malheur est à son comble lorsque la maison familiale est détruite lors du bombardement de Lesneven par les canons allemands situés au Veuleury à Plouider. Enfants, enseignants, adultes présents, avons spontanément applaudi après ce pénible récit, preuve de notre compassion. D’ailleurs, les enfants impressionnés en ont parlé à leurs parents. Nous savons tous que la mémoire de la France est une force pour son avenir, elle permet de connaître les forces sur lesquelles elle peut compter. Un grand merci à René, Trugarez.

JPEG - 85.9 ko

Jean-Paul Cornec, notre passionné du débarquement américain en Normandie, a regagné l’école en tenue complète de militaire américain armé, au volant de sa jeep. Il nous a entretenu des différentes armes, munitions et les matériels utilisés par les soldats alliés. Réaction des enfants de maternelle, au vu de Jean-Paul : « Maîtresse, un militaire armé, il va nous tuer ! ». Les élèves du cours moyen, par contre, étaient passionnés par la mécanique et les armes. Les questions abondaient. En fin d’exposé, Jean-Paul leur a rappelé les mesures de sécurité à respecter en cas de découverte d’objets dangereux (balles, grenades, etc…). Merci Jean-Paul. Pour transmettre, il faut préserver, entretenir les legs du passé. Ce que fait notre ami.
Si vous possédez des souvenirs de cette époque dont vous voulez vous en défaire, confiez-les à Jean-Paul, il vous en sera reconnaissant.
( Texte de Roger ABALLEA, La Voix du Combattant, Le Magazine de l’U.N.C., n° 1787, août-septembre 2013.

Le jour du 8 mai, des jeunes se sont joints aux adultes pour la cérémonie communale de commémoration organisée par l’U.N.C. locale.

JPEG - 80 ko
JPEG - 79 ko
JPEG - 78.6 ko

Dans la même rubrique



pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs puce

RSS

2009-2017 © memoire de Plouider - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.30
Hébergeur : infini.fr