Les expositions de 2020
Article mis en ligne le 12 février 2021
dernière modification le 16 février 2021

par GAC Yvon

Les expositions de l’année 2020 à la mairie

- Exposition de Michel DEVAUX, du 17 juillet au 30 septembre

L’artiste a exposé ses toiles, ses dessins dans la salle du Conseil de la Mairie.
L’artiste parisien s’est lancé à 60 ans dans l’apprentissage du dessin et de la peinture. Il n’a cessé de peindre depuis.
L’ensemble de ses tableaux montre des paysages urbains mais aussi des "quidams", êtres sans visage, ou des pommes de terre (les patates), devenues métaphores de l’Homme.
L’artiste peint des situations diverses de la vie urbaine, "mes patates ne parlent à personne ne particulier. Elles parlent à chacun et à tout le monde" souligne Michel DEVAUX.
Ses toiles, avec humour parfois, invitent à la réflexion.
Le peintre fait également référence sur plusieurs toiles à la Littérature.
De nombreux visiteurs sont venus découvrir cette exposition et on apprécié l’ouverture de la salle du Conseil le dimanche après-midi. Les membres de la Commission Culture ont assuré les permanences. Les visiteurs ont ainsi eu des explications permettant de mieux comprendre la démarche du peintre.

*************************

- Exposition de Benoit FURET, du 25 octobre 2020 au 15 février 2021

L’artiste, calligraphe et photographe, a exposé ses œuvres dans la salle du Conseil de la mairie.
Artiste fasciné par l’époque médiévale, il a découvert la calligraphie il y a 27 ans. Depuis lors, il a suivi des cours et a décidé de partager sa passion. Depuis 12 ans, il donne des cours en France et à l’étranger.
Benoit FURET a acquis la maîtrise de toutes les grandes écritures historiques de l’Antiquité à la Renaissance ainsi que des écritures modernes développées au cours du XXème siècle.
Il accorde une grande importance aux textes.
Pour ce travail de calligraphie, l’artiste utilise aussi bien des outils et des matériaux qu’utilisaient déjà les scribes médiévaux que ceux que la technologie actuelle nous fournit.

Un atelier de calligraphie a été organisé : treize personnes ont pu s’initier à la calligraphie sous l’œil professionnel du maître en filigranes reconnu mondialement. « Je leur parle de l’histoire de l’écriture latine du IVe au XXe siècle et j’essaie de les faire pratiquer, à la plume, une écriture du VIIIe siècle qui s’appelle l’onciale. On parle aussi des outils et des encres », explique celui qui a découvert la calligraphie il y a une trentaine d’années. Professionnel depuis douze ans, il accueille le grand public et les stagiaires dans son atelier et donne des cours de calligraphie à l’étranger. Avec la pandémie, ses cours sont actuellement dispensés en ligne, en anglais et en français : « J’arrive à avoir des Américains et des Coréens dans le même cours ! Quatre Finlandaises sont d’ores et déjà inscrites au prochain ! ».