| |
memoire de Plouider
Slogan du site
Descriptif du site
14 . Jean Yves ALLAIN, recteur de PLOUIDER (1947-1960)
Article mis en ligne le 19 novembre 2022
dernière modification le 13 mars 2022

par GAC Yvon

Jean Yves ALLAIN, recteur de PLOUIDER (1947-1960)

Jean Yves ALLAIN est né le 13 janvier 1889 à Kerellec en Plouvorn, fils de Louis Allain et Marguerite Kerscaven, qui s’était mariés le 27 janvier 1868 à Plouvorn. Il est l’avant dernier sur 14 enfants au sein d’une famille très nombreuse et très chrétienne.

- Les étapes de sa vie (Semaine Religieuse de Quimper et Léon, 1975) :

. En 1902, Il commence ses études secondaires au Collège de Léon à Saint-Pol-de-Léon,
. Après ses années de solides études, il entre au séminaire de Quimper et « s’y montre un modèle de piété, d’application et de joie ».
. En 1914, il est mobilisé pour la guerre 1914-1918,
. En 1919, il retourne au Grand Séminaire, « heureux d’y retrouver le silence et l’esprit de prière ».
. En 1921, il est ordonné prêtre et nommé vicaire à l’île de Sein.
. En 1924, il est nommé vicaire à Pont-Croix.
. En 1927, il est nommé vicaire à Ploudaniel.
. En 1940, il est nommé recteur de Plonéis.
. En 1947, il est nommé recteur de PLOUIDER.
. En 1960, il devient l’aumônier de l’hospice de Châteaulin et est nommé doyen honoraire.
. En 1967, il se retire au presbytère de Saint-Pabu, puis à la maison Saint-Joseph à Saint-Pol-de-Léon.
. Il décède le 4 août 1975 à Saint-Pol-de-Léon et est inhumé le lendemain à Plouvorn, sa commune natale.

- Le service militaire :

Jean Yves ALLAIN est classé dans la 5ème partie de la liste en 1910 par le Conseil de Révision, avec un dossier sanitaire.
Signalement : cheveux et sourcils châtains, yeux gris, front ordinaire, nez et bouche moyens, menton rond, visage ovale – une taille de 1m58 – degré d’instruction 3.

Il est inscrit sous le n°4 de la liste de Recensement du Canton de Plouzévédé et ajourné pour un dossier sanitaire.
Le 9 octobre 1911, il est affecté à la 22ème section d’Infirmiers militaires : arrivé au corps le même jour, soldat de 2ème classe.
Il est nommé Caporal le 21 décembre 1912 et envoyé en congé le 25 septembre 1913 (certificat de bonne conduite accordé).
Il est rappelé à l’activité par Décret de Mobilisation Générale du 1er août 1914 et arrivé au corps le 3 août 1914. Il est affecté, le 10 août 1914, à l’ambulance 4/11 du 35ème corps, 31è division, secteur 76.
Il est démobilisé le 30 juillet 1919, 7ème échelon, n° 262 (dépôt de démobilisation au 10ème Infirmiers).
Il se retire à Plouvorn
. Il est placé dans la position de sans affectation le 19 octobre 1926.

Il participe à la 1ère Guerre Mondiale : Campagne contre l’Allemagne.
- Mobilisation du 3 août au 9 août 1914
- Soldat aux armées sous les ordres du Général commandant en chef du 10 août 1914 au 11 novembre 1918, puis du 12 novembre 1918 au 29 juillet 1919.
- Citation : Le 12 février 1916, l’ambulance étant bombardée, a montré le plus grand dévouement pour mettre les blessés à l’abri, a été proposé pour une citation à l’ordre du service de santé de la 10ème Armée, n°184 du 5 mars 1919 :« Gradé ayant montré beaucoup d’abnégation et de savoir dans les soins prodigués aux grands blessés. Attitude courageuse en maintes circonstance périlleuses ».
- Il reçoit la Médaille de la Victoire et la Médaille Commémorative.
- Il obtient la carte de combattant en janvier 1928.

- Le vicaire :

Il est successivement vicaire de l’île de Sein, de Pont-Croix et de Ploudaniel.
Dans cette paroisse, essentiellement rurale, où il est le plus à l’aise, semble-t-il, il s’applique à former des militants de la J.A.C., tant filles que garçons.
Il ne néglige aucun détail de son ministère paroissial : prédication en breton, assiduité au confessionnal, visite régulière des malades. C’est le charmant confère, toujours d’humeur égale, sensible à l’extrême, d’un grand esprit surnaturel très aimé de ses paroissiens.

- Le recteur :

Il continue à se montrer tel dans son premier poste de recteur à Plonéis où il s’est beaucoup plu et où il fut très apprécié pour l’ensemble de ses qualités humaines et pastorale.
Nommé en 1947 à la tête de la paroisse de PLOUIDER, il ne relâche rien de son zèle, toujours accueillant et compréhensif aux problèmes de son peuple.
Sentant décliner ses forces, il propose sa démission en 1960.
Il est alors nommé aumônier de la Maison de Retraite de Châteaulin.

- La fin de sa vie :

Il se retire bientôt chez son neveu, l’Abbé Goarant, recteur de Saint-Pabu, qu’il accompagne ensuite à Loc-Eguiner Saint-Thégonnec.
. Il décède le 4 août 1975 à Saint-Pol-de-Léon et est inhumé le lendemain à Plouvorn, sa commune natale.




pucePlan du site puceContact puceEspace privé puce RSS

2009-2023 © memoire de Plouider - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.5.39
Hébergeur : infini.fr