memoire de Plouider
Slogan du site
Descriptif du site
Des PLOUIDEROIS, victimes de la Seconde Guerre Mondiale
Article mis en ligne le 31 mars 2011
dernière modification le 28 janvier 2014

par GAC Yvon
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Toutes les informations présentées dans cet article viennent du livre de Yves BOSSARD, « Plouider – Mémoire des victimes des guerres du XXème siècle – Dalc’homp soñj », Lesneven, 2004.

1. Les victimes militaires.

1939 :

  • Yves CORNEC, né le 20 octobre 1897, fils d’Emmanuel et Marie Joseph Tranvouez, habitant à Coatmenac’h, est décédé le 1er décembre 1939 (42 ans) à l’hôpital de BRIZEAUX (Meuse) pas de tombe identifiée ;

1940 :

  • Roger Alexandre SIMON, né le 6 mars 1912, fils de François et Marie-Louise Riou, habitant à Tregoarant, soldat de 2ème classe au 19ème Régiment d’Infanterie, est décédé le 13 mai 1940 (32 ans) à MORVILLE (en Belgique) - corps restitué à sa famille ;
  • Alexis AFFRET, né le 11 décembre 1911, fils de Jean-Louis et Anne Riou, habitant à la Gare, est décédé le 6 juin 1940 (28 ans) à LIHONS (Somme) - pas de tombe identifiée ;
  • Yves LAURANS, né le 27 février 1904 à Plouguerneau, fils de Yves et Françoise-Marie CONQ, marié à Alice JEFFROY, habitant à Kerguaoc, soldat de 2ème classe au 441ème R.I., est décédé le 12 juin 1940 (36 ans) à GOUVIEUX (Oise), inhumé au cimetière de Gouvieux, puis restitué à sa famille en 1949 et réinhumé à Plouider ;
  • Yves POLARD, né le 18 juin 1902 à Kernouès, fils de Gabriel et Anasthasie Herry, marié à Virginie CADIOU, habitant au bourg, caporal chef au 486ème Régiment des Pionniers coloniaux, est décédé le 16 juin 1940 (38 ans) à VERNON (Eure), inhumé à Plouider ;
  • Joseph LE BORGNE, né le 30 mars 1902 à Goulven, fils de Pierre et Marie-Anne Abaziou, marié à Ambroisine CORRE, habitant à Kerdivez, gendarme de carrière, est décédé le 17 juin 1940 (38 ans) à RENNES, inhumé à Plouider. Blessé en Belgique, il fut évacué sanitaire par train sur Lorient. Le trains se trouvant à l’arrêt en gare de Rennes (pendant un bombardement) à proximité d’un autre train transportant des munitions, les voyageurs, tous des blessés de guerre, s’apercevant du danger, prirent l’initiative de quitter le train et de sortir de la gare. Joseph Le Borgne, ne pouvant marcher, s’est traîné hors de la gare et, en traversant la rue, il a été percuté par un véhicule allemand et tué sur le coup (témoignage de Marcel CORRE).
  • Hervé Joseph GUEGUEN, né le 1er novembre 1916 à Lanhouarneau, fils de Yves et Marie-Jeanne Doll, habitant à Brondusval, soldat au 32ème Régiment d’artillerie, est décédé le 19 juin 1940 (23 ans) à AUBIGNY-LES-POTHEES (Ardennes), inhumé à Plouider ;
  • Alain LE LEZ, né le 22 mai à Saint-Derrien, fils de Jean-Yves et Marie-Louise Riou, marié à Jeann-Yvonne ROZEC, habitant à Coatridreux, quartier maître chauffeur, est porté disparu le 3 juillet 1940 sur le cuirassé « Bretagne » lors de la bataille de Mers-El-Kébir (en Algérie), pas de tombe identifiée ;
  • François SALAUN, né le 11 février 1912 à Goulven, fils de Yves et de Anne-Louise Gourhant, marié à Ambroisine HABASQUE, habitant à Goaslas, quartier maître, est tué le 6 juillet 1940 (28 ans) sur le « Dunkerque » lors de la bataille de Mers-El-Kébir (Algérie), inhumé à Lesneven ;

1941 :

  • François-Marie MEST, né le 25 novembre 1907 à Tréflez, fils de Jean et Annette Joséphine Le Goff, habitant à Kerenoc, soldat de 2ème classe au 441ème Régiment des Pionniers, est décédé le 6 mai 1941 à LINZ-SUR-DANUBE (en Allemagne), pas de tombe identifiée ;
  • René François TIGREAT, né le 24 février 1914, fils de François et Joséphine Simon, habitant à Kerguaoc, est décédé à son domicile le 20 juin 1941 (27 ans), inhumé à Plouider ;. Goulven HABASQUE, né le 17 avril 1907, fils de Jean et Françoise Pinvidic, habitant à Kerilien, soldat de 2ème classe au 207ème Régiment d’artillerie, prisonnier de guerre, est décédé le 24 août 1941 (34 ans) à l’hôpital militaire de BEGIN ( ?), inhumé à Plouider ;

1942 :

  • Charles-Louis POSTEC, né le26 décembre 1908, fils de Goulven et Alexandrine Huon, habitant au bourg, second maître commis, est décédé le 28 mai 1942 (33 ans) à l’hôpital Sainte-Anne de TOULON (Var), pas de tombe identifiée ;

1944 :

  • Jean-Baptiste PHELEP, né le 17 septembre 1901 à Plounéour-Trez, fils de François et Marie-Anne Falchun, époux de Marie-Bernadette THOMAS, habitant à Goas-ar-Foen, est décédé le 12 décembre 1944 (43 ans) à son domicile ;

1945 :

  • Jean-Pierre HABASQUE, né le 3 novembre 1913, fils de Guillaume et Marie-Joseph Pencréac’h, habitnt à Goaslas, soldat de 2ème classe au 48ème R.I., est décédé le 11 avril 1945 (31 ans) à l’hôpital de LUBECH (en Allemagne), pas de tombe identifiée ;
  • Eugène Ambroise, né le 12 mai 1921, fils de Guillaume et Marie-Joseph Pencréac’h, habitant à Goaslas, quartier maître chauffeur, est porté disparu en mer le 17 avril 1945 (23 ans) à bord du torpilleur Trombe, pas de tombe identifiée. Le navire est torpillé par une vedette SMA312 au sud de Vintimille le 17 avril 1945 (19 morts) ; il rentre à Toulon où il est mis en réserve puis désarmé le 26 avril 1946.
  • Albert Marie LAOT, né le 2 février 1907, habitant à Runeven, soldat de 2ème classe au 4ème escadron du train, est décédé le 9 avril 1945 (38 ans) à DIEPHOLZ (en Allemagne), inhumé d’abord sur place dans un champ, puis exhumé et réinhumé à MONTAUVILLE (Meurthe et Moselle). Prisonnier de guerre, Albert Laot a été tué avec huit de ses camarades sur 18, lors d’un bombardement quelques jours avant la fin de la guerre.
  • Michel THOMIN, né le 15 novembre 1914, fils de Paul et Anne-Marie Dantec, habitant au Séas, maréchal des logis chef au 4ème R.I. colonial, a disparu le 11 mars 1945 (30 ans) à Langson au Tonkin lors de combats contre les Japonais.

2. Les victimes civiles.

  • Marie Thérèse BODENNEC, née le 23 avril 1919, fille de Jean et Jeannine Creac’h, du Boulvas, sœur de la Communauté des Filles de la Sagesse, se rendait le 17 septembre 1943 à l’Hôtel Dieu de Nantes pour y passer des épreuves du diplôme d’infirmière dont elle a suivi la formation à la maison mère de Saint-Laurent-sur-Sèvre (en Vendée). Elle est tuée ce jour-là au tout début du bombardement de la ville de Nantes, à l’âge de 24 ans ; inhumée à Nantes au cimetière Saint-Jacques.
  • Auguste CADIOU, né le 30 août 1899 à Ploudaniel, fils de Didier et Marie Bars, habitant à Kergoff, prisonnier de guerre libéré le 31 juillet 1941, puis employé civil dans un hôpital à Sottevile-les-Rouen, est tué le 28 mars 1944 (44 ans) lors d’un bombardement de la ville.
  • Jean-Claude CARADEC, né le 23 mars 1940, fils de Yves et Marguerite Breton, habitant au bourg, est tué le 1er août 1944 par une grenade trouvée dans une décharge.
  • Mathieu CORLOSQUET, né le 2 avril 1877 à Kerlouan, fils de François et Anne Salou, marié à Yvonne Rosalie LE ROY, habitant à Keroset, est tué le 12 mars 1944 (67 ans). Des soldats russes se présentent ce jour-là à la ferme de Keroset et réclament du lard et du pain dont une miche est sur la table lorsqu’ils entrent dans la maison. Ils s’en emparent et Mathieu Corlosquet , le propriétaire, veut s’interposer. Il est abattu et deux de ses fils sont blessés.
  • Maryvonne LE ROUX, née le 7 juin 1913 à Plounevez-Lochrist, fille de François et Jeanne-Yvonne Deniel, religieuse, habitant à Kereolé, est tuée le 28 mai 1994 (31 ans) à Angers. Entrée en religieuse sous le nom de sœur Catherine des Anges, elle était affectée à l’orphelinat d’Angers, situé aux abords immédiat de la Cathédrale. Elle est décédée avec huit autre religieuses et une quarantaine d’orphelins, victimes des bombardements de la ville alors qu’ils étaient réfugiés dans la cave de l’établissement.
  • Marcel TANNE, né le 26 mars 1928 à Plounéventer, fils d’Alexis et Marie Alexandrine Donval, habitant à Pen-ar-Créac’h, est tué le 15 août 1944 (16 ans) en manipulant des munitions trouvées au Veuleury en Plouider.
  • Joseph THOMAS, né le 9 mars 1931, fils de Yves et Anne-Marie Lossec, habitant à Kermabon, est tué le 8 août 1944 (13 ans) par les Allemands en repli sur Brest.
  • Jean-Pierre MAZEAS, né le 1er juin 1906 à Crozon, fils de Jean-Louis et Marie-Jeanne Raoul, habitant au bourg, est fusillé par les Allemands le 7 août 1944 à Gouesnou. Ill avait été arrêté en revenant de Brest où il travaillait et son corps a été identifié dans le charnier de Penguerec à Gouesnou et inhumé dans la stèle des victimes au cimetière de Gouesnou.
  • Joseph TANGUY, né en 1905 à Plouider, ordonné prêtre en 1928, avait été nommé à Saint-Pol-de-Léon en 1932. Il est arrêté en juin 1944 avec 17 autres membres du réseau « Centurie », enfermé à Morlaix, puis à la prison de Pontaniou à Brest. Cette prison a été évacuée le 7 août 1944 par les Allemands et les prisonniers vraisemblablement exécutés sur le plateau du Bouguen où l’on retrouva un charnier en 1961, avec notamment le bréviaire de l’abbé Tanguy.

Forum
Répondre à cet article


pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs puce

RSS

2009-2017 © memoire de Plouider - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.30
Hébergeur : infini.fr